Le Général Oyosapien Jean-François NDENGUET est de retour

06 décembre 2018

Lu pour vous:

Le vrai visage du Général DENGUET

Utilisait la police à ses fins propres? Gardiennage?

Mais c'est grave. La déclaration universelle des droits de l'homme proscrit cela. On comprend alors pourquoi il a une immense fortune.Les policiers travaillent, lui il empoche dans des comptes privés cet argent, et la police est dans un état lamentable, manque de tout. Les budgets de la police on ne sait pas non plus ce qu' il en fait, puisque les structures manquent de tout. Sa société Dorsh est dotée des mêmes moyens roulant, ainsi que son parc automobile d' obouya et ce, au même moment toujours que l'on dote la police devant le regard eberlué du ministre en charge de la police qui connait les details et constate le déficit lors des dotations nouvelles. Sur cet argent, les écritures existent cette masse d'argent récupérée à titre privé et induement par NDengue doit être restituée à la police. On peut faire un audit pour comparer ses biens avec l'état lamentable et desuet d'une police en déliquescence complètement detruite et destructurée qui ne vit que par et sur les médias à Brazzaville et Pointe- Noire. Ses biens non exhaustifs : domaine d Obouya, château de ouenzé, bulding de 10 etages à pointe noire, des hôtels et villas y compris à Ewo, residence cosue du Maroc, appart en France, ainsi que tous les versements des banques et autres sociétés pour gardienages depuis 1998, boulangeries et pâtisseries, l.immeuble du centre ville face city center. Toute cette fortune évaluée à plusieurs milliards, aucun fonctionnaire ne peut la justifier, fusse t- il le champion du retour de la paix, qualificatif qu' il s'est octroyé et a cultivé auprès de tous les perroquets pour s'arroger le faux droit de piller la police et la destructurer au point d'en faire une institution de voleurs qui vivent de rapine, de ranconnage sur le dos des citoyens à l' image de leur chef. Voici le vrai visage de cet homme. La lutte contre les anti valeurs doit également restituer la police dans ses droits confisqués et apprivoisés. Tous ceux des cadres qui ont été aux affaires à la police de 1998 à maintenant doivent tous être entendus et poursuivis pour complicité de détournement et d'abus de bien sociaux. Il ne peut avoir ainsi mal agit tout seul.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article